Agriculture

Structure du sol, entre humus et porosité


structure du solest d'une importance cruciale pour déterminer le "bonté d'un sol". La plupart des organismes végétaux terrestres absorbent l'eau et les nutriments minéraux dusol via un système racinaire.

lesolc'est un système hétérogène et très complexe; Là structure du sol elle est déterminée par des processus d'altération mécanique, physique et chimique qui ont affecté à la fois les roches d'origine et la matière organique d'origine biologique qui s'y est accumulée au fil du temps. Làstructure du sol il est donc le résultat de l'action de nombreux facteurs biotiques et abiotiques (physiques et chimiques). Sur la base de ces facteurs, de nombreux types de sols sont originaires, tous différents dans leur structure physique et leurs caractéristiques chimiques.

Dans l'article «Comment reconnaître les types de sols», nous avons parlé des sols mous, moyens et lourds; de même, dans l'article sur la fertilité liée à la structure du sol, nous avons décrit les sols argileux, limoneux et sableux. Dans le passé, nous vous avons donné une description détaillée de la structure des sols argileux. Aujourd'hui, nous parlons des étapes de lasol qui vont déterminer sonstructureet la porosité, ou le pourcentage d'espaces vides (en fait, les pores), dans un certain volume.

La porosité et la structure affectent la capacité de retenir et de libérer l'eau ainsi que la quantité d'oxygène circulant dans les espaces entre les différentes particules solides qui composent unsol.

Structure du sol
Après avoir clarifié ce qui détermine lestructure du sol, passons à la description détaillée des différents types de sols.

LESterrequi ont des pourcentages d'argile élevés, dont les particules ont un diamètre inférieur à 2 µm, sont capables de retenir fortement l'eau. Les sols argileux, en effet, contiennent peu d'oxygène, possèdent une flore bactérienne particulière et exposent globalement les racines de la plante à un risque élevé d'hypoxie.

Au contraire, jesols sableuxoù le diamètre des grains de sable varie de 50 à 2000 μm, ce sont des sols généralement bien ventilés mais très drainants, de sorte que l'eau s'infiltre facilement là où elle ne peut plus être atteinte par les racines. Dans les sols argileux, comme les particules qui composent le sol sont plus compactes, l'eau est retenue de manière stable. Dans les sols argileux avec des pores capillaires et de petits espaces entre les particules, les liaisons de cohésion entre les molécules d'eau et l'adhésion de l'eau à la surface fortement étendue des particules de sol, retiennent l'eau, réduisant la possibilité qu'elle s'écoule vers les racines. Dans ce contexte, la différence est faite par les minéraux argileux et le composant organique modifié au cours de phénomènes de transformation complexes (humus).

Sur la base de ce qui a été dit, il est clair que les relations quantitatives entre les composants du sol sont décisives dans la formation d'un structure optimal pour la croissance de plantes qui, cependant, ont une adaptabilité différente à des sols de différentes sortes.

Si vous avez aimé cet article vous pouvez me suivre sur Twitter, m'ajouter sur Facebook ou parmi les cercles de G +, les manières de social ils sont infinis! :)



Vidéo: Avantages ET Inconvénients du PAILLAGE et du NON TRAVAIL DU SOL (Octobre 2021).